Philosophies et sciences sociales: « La société des affects. Pour un structuralisme des passions. »

Frédéric Lordon publie au Seuil un essai intitulé « La société des affects. Pour un structuralisme des passions. », dans lequel il approfondit son programme de recherche interdisciplinaire fondé sur une relecture de l’œuvre de Spinoza afin de montrer ici que « le déterminisme structural n’est nullement incompatible avec une pensée de la transformation sociale.  » Un article de l’auteur, sur le même sujet, sera publié dans le prochain hors-série de Tracés sur « Philosophies et sciences sociales » qui sera disponible le 21 Octobre. Il nous a semblé important de publier dans ce hors-série un texte de Frédéric Lordon dont les travaux proposent aujourd’hui une tentative originale, et non exclusive, de faire se rencontrer une réflexion philosophique et les problématiques et méthodes des sciences sociales. Frédéric Lordon s’expliquait sur sa démarche la semaine dernière dans l’émission la Suite dans les Idées, animée par Sylvain Bourmeau. Dans la même émission, et sur ce même thème des liens entre philosophies et sciences sociales, intervenait il y a quelques temps Bruno Karsenti, dont un texte figure également au sommaire du prochain hors-série de Tracés. En mettant en regard différents textes prônant différentes approches, dont les deux cités ci-dessus, nous espérons donc que ce hors-série pourra contribuer à ce débat récemment réactivé et reformulé.

Le sommaire et la présentation de ce hors-série sont disponibles à cette adresse et ci-dessous

Éditorial
*Philosophies et sciences sociales : les enjeux de la conversion
par Guillaume Calafat, Cécile Lavergne, Eric Monnet
Articles
*L’esthétique sociale entre philosophie et sciences sociales
par Barbara Carnevali
*Pour un structuralisme des passions
par Frédéric Lordon
*Identité et appartenance sociale
par Christian Lazzeri
*Michel Foucault, la philosophie et les sciences humaines :
jusqu’où l’histoire peut-elle être foucaldienne ?
par Florence Hulak
*La politique de la sociologie : coopération
et implication dans le texte sociologique
par Danny Trom
*Regards croisés sur la vulnérabilité.
« Anthropologie conjonctive » et épistémologie du dialogue
par Marie Garrau
*Le sociologue et le prophète. Weber et le destin des Modernes
par Bruno Karsenti
Traduction
*La critique des indices de pauvreté par Thomas Pogge
par Mathilde Unger
*Comment développer des indices moralement convaincants
pour mesurer la pauvreté et l’inégalité des sexes ?
Un programme de recherche
par Thomas Pogge

2013 | hors-sÉrie
Philosophies et sciences sociales
Coordonné par Guillaume Calafat,
Cécile Lavergne et Éric Monnet
Les sciences sociales sont nées dans un élan de différenciation et de
détachement par rapport à la philosophie mais elles ont également
conduit aux évolutions et réformes de cette dernière. Ce hors-série
de Tracés a pour but de proposer un état des lieux de l’actualité de
ces relations aussi fructueuses que difficiles, conflictuelles et enrichissantes,
entre la philosophie et les sciences sociales. Les textes
présentés ici font le pari de la possibilité, voire de la nécessité, d’un dialogue mutuel mais qui ne
confine pas pour autant à l’intégration totale des différentes disciplines et qui pose au contraire
la question de la traduction ou de la conversion du discours philosophique dans l’optique de la
pratique des sciences sociales.
Peut-on concilier les conceptions sociologique et philosophique de la vulnérabilité (Marie Garrau)
et de l’identité (Christian Lazzeri) ? Comment peut-on bâtir une « esthétique sociale » dans
laquelle la philosophie joue un rôle de synthèse qui connecte les savoirs empiriques produits
par la littérature, la sociologie et l’histoire de l’art (Barbara Carnevali) ? Comment faire appel à
la philosophie pour penser les évolutions des systèmes économiques et rapports salariaux et proposer
un « structuralisme des passions » (Frédéric Lordon) ? L’histoire peut-elle être foucaldienne
(Florence Hulak) ? Comment porter une critique philosophique des indicateurs de pauvreté et
d’inégalité développés par les économistes et les sociologues (Thomas Pogge) ? Qu’est-ce qu’un
texte sociologique et comment s’y mêlent politique et philosophie (Dany Trom) ? Le statut de
fondement normatif qu’on peut accorder à une autorité est-il plutôt d’ordre sociologique ou
philosophique (Bruno Karsenti) ?
Telles sont les principales questions abordées dans ce hors-série. La philosophie n’exerce plus ici
de magistère sur les sciences sociales mais elle offre des concepts, méthodes et types de raisonnements
disponibles à la réappropriation. Elle se situe elle-même, en retour, dans un rôle d’ouverture
et d’attention vis-à-vis des sciences sociales qui constituent le prisme de son rapport au réel.
2013 • 240 pages • 15 x 23 cm • isbn 978-2-84788-400-5 • 15 euros
Mise en vente le 21 octobre 2013
La revue Tracés est accessible sur Cairn et Revues.org
Le carnet de Tracés : traces.hypotheses.org

 

DIFFUSION / VENTE
Tél. 04 26 73 11 92 / 98
Fax 04 26 73 12 68
editions@ens-lyon.fr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *