Parution HS 2017 : Traduire et introduire les sciences sociales d’Asie orientale

Le hors série 2017 offre la traduction et l’analyse comparée de trois textes singuliers issus des sciences sociales d’Asie orientale. Écrite en japonais par l’architecte et l’ethnologue urbain Kon Wajirô en 1927, la première traduction revient sur l’expérience graphique et savante conduite par Kon dans les rues de la ville en cours de reconstruction après le séisme de 1923 pour étudier les pratiques quotidiennes de ses contemporains. Le dossier est l’occasion de replacer cette œuvre dans l’histoire des sciences japonaise, et la comparer avec les inventaires du quotidien européens. Le deuxième dossier revient sur l’œuvre du politiste Yu Keping, à partir d’une traduction du chinois d’une synthèse sur les innovations gouvernementales publiée en 2010. Il est l’occasion de proposer une analyse sur la science politique et sur la réalité des réformes de la gouvernance locale en Chine, au miroir de la démocratie européenne. Le dernier texte, publié en 2013 en coréen par la sociologue du droit Yang Hyunah, porte sur le recours constitutionnel contre le délit d’avortement en Corée du Sud qu’elle éclaire par une analyse de l’expérience féminine des pratiques abortives. Son analyse est replacée dans une histoire de l’encadrement légal de l’avortement et des mouvements féministes en Corée du Sud et au Japon, mise en regard de l’histoire française et au miroir d’une réflexion psychanalytique. Le numéro se clôt par une analyse historique et épistémologique de la traduction en français des sciences sociales d’Asie orientale.

A lire sur revues.traces.org


Camille Paloque-Berges

Laboratoire HT2S, Conservatoire national des arts et métiers

More Posts

Camille Paloque-Berges

Laboratoire HT2S, Conservatoire national des arts et métiers

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.