Improvisation musicale et systèmes complexes

L’IXXI, Institut Rhône-Alpin des Systèmes Complexes, accueille le vendredi 13 avril une journée d’étude consacrée aux relations entre l’improvisation et les systèmes complexes.

Une première partie de la journée est consacrée au projet OMAX. OMAX est un environnement logiciel développé à l’IRCAM par Gérard Assayag et ses collègues, qui apprend en temps-réel certains traits typiques du jeu d’un improvisateur de façon à pouvoir improviser avec lui en retour. Une session d’improvisation homme-machine est prévue avec le clarinettiste et saxophoniste Nicolas Nageotte.

La seconde partie de la journée est consacrée à la modélisation de l’improvisation libre. Le musicologue Clément Canonne (Université de Bourgogne, co-éditeur du numéro 18 de Tracés « Improviser. De l’art à l’action« ) et le physicien Nicolas Garnier (CNRS, ENS de Lyon) ont allié leurs efforts pour construire un modèle à base d’équations non-linéaires destiné à décrire l’évolution du signal musical et à analyser les phases de coordination et de dis-coordination. Ce modèle a été testé par une série d’expériences réalisées en décembre 2011.

Plus d’informations sont disponibles sur le site de l’IXXI.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.