Parution : Le tournant global des sciences sociales

Stéphane Dufoix, auteur de l’entretien « Pour une histoire mondiale de la diaspora africaine » avec Patrick Manning dans le numéro « Diasporas », publie avec Alain Caillé Le tournant global des sciences sociales (La Découverte).

Voici ci-dessous la présentation de l’éditeur :

« Globalisation » et « mondialisation » : ces termes sont devenus depuis une vingtaine d’années des éléments-clés du lexique économique et politique, ainsi que du vocabulaire des sciences humaines et sociales. Pourtant, leur usage est le plus souvent fort vague. C’est ce processus de globalisation des diverses disciplines des sciences sociales que les auteurs décrivent et analysent dans ce livre. Car comment pourraient-elles penser la globalisation, dans toutes ses dimensions et dans tous ses effets, si elles ne savent pas penser en même temps leur globalisation ?

En une vingtaine de chapitres rédigés par des sociologues, des anthropologues, des politistes, des historiens et des géographes, français comme étrangers, parmi les plus réputés dans ce domaine, Le Tournant global des sciences sociales se veut une contribution tout à la fois à une meilleure compréhension des phénomènes que l’on associe généralement à la « globalisation », ainsi qu’à l’étude des transformations disciplinaires entraînées par l’émergence du concept de « global ».

Avec des textes de : Romain Bertrand, Alain Caillé, Stéphane Dufoix, Juliet Fall, Francesco Fistetti, Jonathan Friedman, François Gauthier, Christian Grataloup, Paul Kennedy, Michael Kuhn, Peggy Levitt, Jacques Lévy, John McNeill, Paulo Henrique Martins, Franck Poupeau, Ludger Pries, Saskia Sassen, Jan Aart Scholte, Leslie Sklair, Gayatri Chakravorty Spivak, Michel Wieviorka.

Table des matières

Introduction : Le moment global des sciences sociales,
par Alain Caillé et Stéphane Dufoix

I /  Mutations disciplinaires
1. Les naissances académiques du global, par Stéphane Dufoix
2. Histoire globale, histoires connectées, par Romain Bertrand
3. Une géographie postbraudelienne, par Christian Grataloup
4. Problèmes et perspectives de l’histoire globale de l’environnement depuis 1990, par John McNeill
5. Les espaces enchevêtrés du « tournant global », par Ludger Pries
6. Tricot français ou mailles anglaises, par Juliet J. Fall
7. Rééquilibrer les comptes, par Paul Kennedy

II / De quelques mutations d’objet
8. Les tribulations de la religion, par Peggy Levitt
9. Territoire, autorité, droits : nouveaux assemblages, par Saskia Sassen
10. Conflits environnementaux et régulation multiniveaux, par Franck Poupeau
11. La religion à l’ère de la mondialisation, par François Gauthier

III / Théories de la globalisation entre réalités et idéaux
12. La « globalisation » capitaliste et la classe capitaliste transnationale, par Leslie Sklair
13. Remettre la mondialisation à sa juste place, par Jonathan Friedman
14. Un « nous » sans « eux », par Jacques Lévy
15. Les démocraties globales postmodernes, par Jan Aart Scholte

IV / Re-fonder, re-penser, ré-organiser les sciences sociales
16. Penser global et monter en généralité, par Michel Wieviorka
17. Face au multiversalisme scientifique, par Michael Kuhn
18. Lire le tournant global, par Gayatri Chakravorty Spivak
19. Le global turn entre philosophie et sciences sociales, par Francesco Fistetti
20. L’Essai sur le don, un texte pionnier de la critique décoloniale, par Paulo Henrique Martins

Conclusion : L’effet méta-disciplinaire du tournant global en science sociale, par Alain Caillé


Guillaume Calafat

Maître de conférences en histoire moderne (Université Paris 1). Membre du comité de rédaction de la revue Tracés.

More Posts - Website

Guillaume Calafat

Maître de conférences en histoire moderne (Université Paris 1). Membre du comité de rédaction de la revue Tracés.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *