Une playlist en attendant la parution du numéro « Écologiques »

Voici une première bande-son qui annonce la parution imminente du numéro 22 de Tracés : Écologiques, enquêtes sur les milieux humains. N’hésitez pas à laisser vos suggestions musicales en commentaires, en y ajoutant vos morceaux, vos chansons et vos airs écologiques préférés…

Midnight Oil, Beds are Burning, 1987

Midnight oilLe tube de l’année 1987 sur fond d’un engagement contre le nucléaire, que 60 musiciens internationaux reprendront en octobre 2009 pour favoriser les discussions autour du changement climatique à Copenhague.

 

Olivier Messiaen, Le Merle noir, pour flûte et piano, 1952

MessiaenAprès les évocations impressionnistes d’un Franz Liszt des Jeux d’eaux de la Villa d’Este, la musique classique ne fut pas en reste pour proposer des reconstructions sonores à caractère mimétique de la nature.

 

 

A State Of Mind, What’s The Difference? Animal/Humyn Exploitation, 1985

A State of MindUn des manifestes punk-écologique, venu d’un groupe de punk anarchiste de San Francisco, dans un EP sorti en 1985. Le texte dit tout :

It ain’t just animals locked away in cages
And the profiteers don’t care for them or we
Yes we’re also bound if we don’t act now
It’s time we all fought to be set free
Animals exploited by murdering madmen
And it ain’t much different for you or me
Money’s to be made off the lives of the innocent
Despite who’s pain and agony
Monkeys and men are turned into machines
Vivisected loonies in a lobotomized life
Whether caged and bound or mind-fucked with lies
There is no difference this is all our strife.

Brian Eno, In dark trees, Another Green World, 1975

EnoBrian Eno, avec sa double casquette de musicien et de théoricien, est aussi l’inventeur de l’ambient music et de la music for airport. Cette dernière qui consiste essentiellement à structurer et saturer l’environnement de nappes sonores arythmiques. « The composer as gardener », comme il dit… In dark trees est issu de l’album de 1975, Another Green World, où Eno renonce aux lyrics de la chanson rock classique pour se plonger dans les sonorités de synthèse.

Steve Coleman and Five Elements, Twister, 1991

Coleman & 5 ElementsÀ l’image d’un courant de jazz, souvent héritier de Sun Ra, qui prétend faire des compositions qui épousent la géométrie sacrée et harmonieuse de la nature et des éléments.

 

 

 

Björk, Cosmogony, Biophilia, 2012

BjörkIl y aurait beaucoup de morceaux de Björk à sélectionner dans cette playlist. Mais à dire vrai son dernier projet qui a autant d’amateurs que de détracteurs, Biophilia, semble le plus pertinent. Décrit comme « un projet multimédia écolo-cosmico-éducatif de savante folle » (Les Inrockuptibles), Biophilia propose une description purgée de toute émotion de phénomènes micro- ou macro-physiques.

Sepultura, Roots (Bloody Roots), 1996

SepulturaQuand le metal se métisse de sonorités brésiliennes, on pourrait croire à une dénonciation conjointe de l’ethnocide et de l’écocide…

 

 

 

The Good, the Bad and the Queen, Nature Springs, 2007

Nature springsCluster alternatif qui regroupe le chanteur de Blur, le bassiste des Clash, le batteur de Fela Kuti et le guitariste de the Verve.

Where the hearts burn at night and the guns unload
Oceanographers are charting the rise of the seas
Today is a submarine
Setting course to the land under me


Guillaume Calafat

Maître de conférences en histoire moderne (Université Paris 1).
Membre du comité de rédaction de la revue Tracés.

More Posts - Website

Guillaume Calafat

Maître de conférences en histoire moderne (Université Paris 1).
Membre du comité de rédaction de la revue Tracés.

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Anthony Pecqueux dit :

    Si je restais dans l’esprit de la liste proposée, & y mettais un peu de hip-hop, je citerais au moins du côté français Assassin et « Sauvons la planète » en 1993 (http://www.youtube.com/watch?v=A701gkNwrQA)
    Mais j’aimerais plutôt rester dans l’esprit du numéro, qui ouvre la question « écologique » au-delà de la seule « écologie », et du coup j’y mettrais tout le hip-hop, car en matière de relations croisées entre organisme et environnement (le plus souvent urbain), on n’a guère fait mieux dans l’histoire de la musique… Par exemple (plaisir personnel): Rocca & Raphael, « Sous un grand ciel gris » en 1997 (http://www.youtube.com/watch?v=NroOCMfmq74)

  2. Barbara Turquier dit :

    Merci pour vos suggestions !

  3. Florent Coste dit :

    Merci à tous pour vos suggestions ! Tout baigné sans doute par les caricatures qui entourent le genre, je suis assez fasciné par la capacité du métal à s’emparer de telles thématiques… La liste des climatechangesongs laisse songeur, je m’en veux presque de ne pas avoir pensé à Dylan ou à Cerrone… Ce sera pour la deuxième playlist…

  4. Dans l’esprit des suggestions précédentes, la reprise d’un classique des Dead Kennedys (« Moon over Marin »), presque meilleure que l’original : http://www.youtube.com/watch?v=wXtTpv5f_s0
    Extrait :
    « Another tanker’s hit the rocks
    Abandoned to spill out its guts
    The sand is laced with sticky glops
    O’ Shimmering moonlight sheen upon
    The waves and water clogged with oil
    White gases steam up from the soil »

    Plus largement, une liste avait déjà été tentée il y a quelques années, notamment autour de la thématique du changement climatique : http://www.conbio.org/WorkingGroups/SSWG/downloads/climatechangesongs.pdf

  5. A. Minard dit :

    Plus énervé que Sepultura, Obituary, dans le genre death metal, avec ce titre extrait de l’album World Demise, qui dénonce la destruction de la planète :
    http://www.youtube.com/watch?v=F8-J4hL7iDM

  6. F. Chave dit :

    Il y aurait bien « Here is the place », dans Les Indes Galantes, de Rameau, 1735 (ici une reprise electro-pop de Paul et Louise pour Private Domain, Naïve, 2009), opéra rousseauiste où s’opposent la volupté tranquille de vivre heureux, donc cachés, en harmonie avec la nature, à l’excitation de l’esprit de conquête censé incarner la jeunesse…
    http://www.myspace.com/music/player?song=http%3A%2F%2Fwww.myspace.com%2Fprivatedomainofficial%2Fmusic%2Fsongs%2Fhere-in-this-place-38846668

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *