Une playlist pour accompagner la lecture du numéro « Contagions »

Voici la bande-son du numéro 21 de Tracés, « Contagions« .
Proposée par Florent Coste et Adrien Minard, coordinateurs du numéro, cette playlist pourra, on l’espère, agrémenter votre lecture. Elle n’est bien entendu pas exhaustive : n’hésitez pas à l’enrichir en proposant vos morceaux contagieux et contaminés, viraux ou bactériens, dans les commentaires.

Kraftwerk, Radioactivity

KraftwerkUn groupe allemand fondateur de nouvelles sonorités électroniques qui s’insinueront dans la new wave britannique et la house et la techno des “ghettos” américains de Chicago et de Detroit. Un album, sorti en 1975, qui présente l’endroit et l’envers d’une civilisation d’après-guerre saturée par la technique. Et un morceau éponyme qui dans un contexte post-Fukushima de défiance envers le nucléaire se charge d’un sens nouveau…


Zombie Zombie, Zombie Zombie Plays John Carpenter

Zombie ZombieUne musique, à base de synthétiseurs analogiques, au potentiel cinématographique apocalyptique, largement inspiré des films de Dario Argento, John Carpenter et Eric Romero. Pour ainsi dire, la bande originale d’un film d’horreur des années 70 qui n’aurait pas encore vu le jour. La philosophie des films d’horreur est au coeur du numéro Contagions : de quoi le zombie et les films d’horreur épidémique qui font aujourd’hui florès sont-ils le symptôme ? Scepticisme ? Vulnérabilité humaine ? Dégénérescence néo-darwinienne du lien social ?

Britney Spears, Toxic

Toxic« With a taste of a poison paradise / I’m addicted to you / Don’t you know that you’re toxic ». La contagion amoureuse revisitée par une pop commerciale qui en se mêlant de sonorités électroniques produisit sans doute l’un des morceaux phare des années 2000. Car, on ne saurait l’oublier, la contagion, avant d’être virale ou microbienne, fut morale : celle des péchés ou de l’amour…

Death, Leprosy

LeprosyGuitares saturées, rythmique accélérée et vocalises d’outre-tombe : ce premier titre de l’album éponyme (1988), marque probablement l’acte de naissance d’un genre extrême, le death métal, auquel le groupe de Chuck Schuldiner (1967-2001) a donné son nom. Ou quand la la dégénérescence corporelle d’un lépreux promis à la mort signifie la mise au ban de sa communauté.

Stravinsky, Oedipus Rex

Oedipus RexCrée en 1927, sur des textes de Jean Cocteau, traduits ensuite en latin par Jean Daniélou, cet opéra met en musique la « machine infernale » qui lie tragiquement la calamité de la peste qui accable Thèbes et le crime inouï d’un seul homme. Ou comment cette métaphore de la contagion articule l’individu et le collectif, trajectoire locale et destin global, échelle micro et échelle macro…

Professor Griff, A. I. D. S.

A.I.D.S.Un morceau de hip hop, militant, signé Richard Griffin, ancien membre et ministre de l’information de Public Enemy et une déclinaison incantatoire de l’acronyme du sida : AIDS, Africa’s In Deep Shit. Contagions : entre l’article de Julien Bonhomme sur la rumeur, transnationale mais d’abord africaine, des téléphones qui tuent et la traduction de Mary Douglas et de Marcel Calvez sur les jeux de position complexes et les reconfigurations sociales induites par l’épidémie du sida dès ses débuts…

Olivier Quintyn, [S.V.P.]

S.V.P.SVP, pour Sampling virus project ou Spin virus propagande, est un projet de performances sonores fondé sur le collage (c’est-à-dire l’introduction, le télescopage, la saturation et l’accélération) de messages ambiants de type politique, consumériste, pornographique, qui se dénaturalisent dans le contact réciproque permis par leur diffusion virale.

F.C.


Guillaume Calafat

Maître de conférences en histoire moderne (Université Paris 1). Membre du comité de rédaction de la revue Tracés.

More Posts - Website

Guillaume Calafat

Maître de conférences en histoire moderne (Université Paris 1). Membre du comité de rédaction de la revue Tracés.

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Malo Soumier dit :

    Avez vous un lien vers [S.V.P] ou vers un endroit où l’on peut se le procurer ? Le résumé que vous en avez fait m’a beaucoup intéressé.

  2. frid dit :

    Quelle bonne idée d’associer textes et musiques.
    Petites suggestions supplémentaires sur votre thème :
    A. Bashung, Le dimanche à Tchernobyl (album L’imprudence, 2002).
    Esbjorn Svensson Trio, Leucocyte (2008).

    • La Rédaction dit :

      Merci beaucoup pour ces suggestions, qui sont bien enregistrées ! Une Playlist « Contagions 2 » est en cours d’élaboration…

  3. Mélodie dit :

    Très bonne et originale idée que cette playlist 🙂 ! Merci. J’apprécie beaucoup ce carnet associé au projet éditorial très intéressant de votre revue.

  1. 30/01/2013

    […] soit en proposant à chaque nouveau rédacteur et à ses invités de nous composer leur(s) playlist(s) mensuelle(s), dans l’idée de celle publiée par la revue Tracés lors de son numéro “Contagion”. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *